G-FORS célèbre avec succès la fin de sa première saison ERX en Lettonie

 In Non classifié(e)

Le week-end dernier s’est déroulée la cinquième et dernière manche du Championnat d’Europe de Rallycross 2018, à Riga, en Lettonie, qui a ressemblé 29 000 fans. 27 supercars se sont affrontées sur le circuit de Bikernieku et les deux Clio R.S. RX se sont qualifiées pour les demi-finales.

Le premier jour du meeting letton a commencé par les traditionnels essais libres, l’occasion pour Jean-Baptiste Dubourg de découvrir pour la toute première fois la piste et signer le 10ème temps. Jere Kalliokoski, pour qui la piste n’était pas inconnue, a réalisé le 14ème temps.

Jere s’est aligné en pole position sur la grille de départ de la quatrième course de la Q1, face à 3 autres concurrents. Il a pris la tête dès le départ et a fermé toutes les portes à Szabo sur ses talons. Toutefois, une petite erreur de Jere à l’entrée du jour joker aura permis à son concurrent de s’emparer de la première place juste avant d’entamer le dernier tour. Le pilote finlandais s’est placé 7ème à l’issue de la première qualification du week-end. Jean-Baptiste, aussi en pole position pour la dernière course de la Q1, est ressorti premier des bousculades du 2ème virage, et a conservé sa position à la sortie du tour joker qu’il a pris dans le dernier tour, se classant ainsi 9ème du classement général.

Les deux pilotes G-FORS se sont alignés ensemble sur la grille de départ pour la Q2, Jere en deuxième position et Jean-Baptiste avant-dernier à l’extérieur. JB a récupéré la tête du peloton quand son coéquipier a percuté le mur dans le premier virage du tour 1, et, est à nouveau sorti premier du tour joker juste avant de franchir la ligne d’arrivée. Le pilote français a ainsi remporté la 5ème place de la Q2, et la 6ème place du classement intermédiaire après les qualifications du samedi. Jere, qui a tout de même pu finir sa course, a terminé la deuxième qualification à la 18ème place, s’est classé 12ème au général à l’issue du premier jour de course.

Le dimanche matin, les deux pilotes ont réalisé des temps prometteurs lors du warm-up, avec le 6ème temps pour JB et le 7ème temps pour Jere.

Le pilote finlandais a démarré le deuxième jour en Lettonie en remportant une 3ème très belle place, après avoir mené sa course tout le long avec un rythme soutenu. Jean-Baptiste, pour qui le départ fut plus féroce, a évité de justesse le mur du premier virage, il a ensuite tout donné pour tenter de remonter ses concurrents et s’est classé 9ème de la Q3.

Lors de la dernière qualification, JB qui était 3ème a réussi a doublé Münnich après le quatrième virage, puis s’est élancé dès le premier tour dans le joker, duquel il est ressorti 4ème. JB a franchi la ligne d’arrivée second après avoir doublé Larsen et Gerhman quand ses derniers ont effectué leur joker.
Jere s’est élancé depuis le milieu de la grille pour la quatrième qualification, en sandwich entre Szabo et Nitiss sur sa gauche, et, Marklund et Andréa Dubourg sur sa droite. Jere a récupéré la seconde place, juste derrière Szabo quand Nitiss est parti en tête à queue à la sorti du deuxième virage. Marklund a ensuite profité d’une erreur de Jere avant le jump pour doubler ce dernier. Et c’est quelques dixièmes de secondes qui sépare Jere et Andréa Dubourg à la sortie du tour joker, juste avant qu’il franchisse la ligne d’arrivée à la 5ème place. Ainsi au terme des quatre qualifications les deux Clio R.S. RX étaient qualifiées pour les demi-finales, avec une 5ème place pour JB et une 8ème place pour Jere.

Jean-Baptiste, sur la deuxième ligne à l’intérieur, a affronté Marklund, Szabo, Larsen, Evjen et Bryntesson pour la première demi-finale. Grâce à un bon départ, le pilote G-FORS aux coudes à coudes avec Larsen, s’est placé juste derrière Marklund et Szabo après le deuxième virage. JB est ressorti 4ème du tour joker dans le tour 4 et n’a pas réussi à passer Evjen quand ce dernier à effectué son tour joker dans le dernier tour, manquant de peu une place en finale.

Jere, à l’extérieur de la deuxième ligne pour la seconde demi-finale, était face à Nitiss, Münnich, Raymond, Gehrman et Karai. Le pilote finlandais a résisté aux bousculades de ses concurrents et s’est placé 3ème, devant Raymond après le deuxième virage. Jere a tactiquement pris le tour joker dans le troisième tour et a conservé sa place à la sortie. Toutefois, Raymond sur les talons du pilote G-FORS a réussi à le doubler à l’avant-dernier tour, privant Jere d’une place en finale.

Au terme de 5 manches européennes, Dubourg se classe 5ème du championnat et son coéquipier, Kalliokoski, se classe 11ème. Un bilan positif, malgré des hauts et bas, pour une première saison avec 2 toutes nouvelles Clio R.S. RX, puisque l’équipe à participé dans chaque pays aux demi-finales, ainsi qu’à deux finales avec un podium à la clé.

Jean-Baptiste a déclaré : « Je termine le week-end avec une septième place frustrante puisqu’on est encore une fois aux portes de la finale, mais il nous manquait de la vitesse pour pouvoir jouer avec les plus rapides et rentrer dans cette finale. C’est donc une position logique même si nous aurions aimé plus surtout au vu de l’investissement, sur le plan humain et technique de l’équipe et de moi même en termes de pilotage. Je conclus le Championnat d’Europe à la cinquième place, et c’est un top 5 qui n’est pas ridicule au vu d’une trentaine de participants. Pour une nouvelle équipe avec une nouvelle voiture, ça reste satisfaisant, même si les objectifs étaient un peu plus élevés. Il y a eu des hauts, notamment avec le podium de Barcelone, et des bas, mais ce que je retiens c’est tout le travail de l’équipe avec qui on s’est soutenu mutuellement. Je tiens a remercier particulièrement Stéphane Orré, Fred Ruat et Guerlain Chicherit de m’avoir donné cette opportunité. Merci à tous les membres de l’équipe qui ont oeuvré autour de moi et de la voiture tout au long de cette belle saison. »

Jere Kalliokoski a ajouté : « Le dernier week-end de course à Riga, pour cette saison Euro RX, était meilleur vers la fin. En fait, cette course résume plutôt bien toute la saison, avec des moments difficiles au début et des résultats qui arrivent plus tard. En début de week-end j’ai eu du mal avec les réglages et surtout le jump qui était très dur. Nous avons apporté des changements de réglages et la voiture a commencé à être meilleure. Riga est une piste très technique et difficile pour les pneus, nous devons être intelligents pour faire des compromis corrects et prendre soin des pneus tout au long du week-end. Après les qualifications, j’étais en 8ème position et j’ai commencé ma demi-finale depuis l’extérieur de la seconde ligne. J’ai pris un bon départ et je suis resté à l’écart des contacts des premiers virages. Cyril Raymond était tout le temps derrière moi, et à la fin, je ne pouvais plus le retenir donc j’ai terminé 4ème. C’est vraiment dommage, car je voulais aller en finale et terminer la saison avec un bon résultat.
Je suis 11ème au classement final du Championnat d’Europe, à égalité de points avec Lukas Walfridson qui est 10ème. Le résultat global n’était pas ce que je souhaitais cette année, mais j’ai beaucoup appris et je me concentre maintenant sur la saison prochaine. Je remercie toute l’équipe, mes sponsors et supporters. Sans vous, cela ne serait pas possible. »

Atte Varsta, le manager de l’équipa, a commenté : « Le premier jour, Jere a montré un bon rythme lors de la Q1 malgré un jump difficile à négocier. Pour JB, qui découvrait le circuit, c’était un peu plus difficile, nous avons fait des changements qui se sont révélés bénéfiques au vu de ses résultats en Q2, Q3 et Q4. Jere a attaqué d’entrer de jeu le dimanche matin après son petit accrochage de la veille pour sécuriser sa place en demi-finale, ce qu’il a réussi tout comme son coéquipier. Nous ressentons forcément des sentiments mitigés après les demi-finales, car les deux pilotes avaient la possibilité de se qualifier pour la finale, mais c’est le sport automobile. Je tiens à remercier les deux pilotes pour leur travail tout au long de la saison, l’apport de l’expérience de JB était bénéfique pour toute l’équipe. Stéphane et ses gars ont vraiment fait du bon boulot cette saison, et nous comptons bien revenir plus fort l’année prochaine. »

Stéphane Orré, le directeur technique, a complété : « Nous voilà déjà au moment du bilan après cinq manches européennes qui sont passées très vite puisque G-FORS n’a même pas soufflé sa première bougie au terme de la saison 2018. Le Championnat d’Europe de la FIA se déroule en quelques mois seulement et le niveau de compétition est très élevé donc la moindre erreur coûte rapidement des points. Nous sommes encore en plein développement avec les toutes nouvelles Clio R.S. RX alors qu’il faut rapidement s’adapter quand on arrive
sur un circuit donc le challenge a été parfois intense et nous n’avons pas toujours réussi à concrétiser le travail accompli. En termes de performance, nous nous sommes toujours qualifiés en demi-finale et nous sommes montés sur la troisième marche du podium à Barcelone, ce qui est vraiment super pour une première saison, face à une trentaine de concurrents. Nous prévoyons un plan développement important cet hiver, qui commencera dès la fin du Championnat de France, afin de jouer aux avant-postes en 2019. Je tiens à remercier tous les acteurs du team, les pilotes qui ont vraiment pris leur rôle à coeur et l’équipe pour tout le travail fournie. Merci également à nos partenaires, Oreca, Sadev, PKM, Esprit Carbone, Don Foster, Exact France de nous avoir accompagné tout au long de cette saison. Et pour terminer je remercie bien évidement Guerlain Chicherit pour sa confiance en FORS Performance dans notre collaboration. »

Recent Posts
Contactez-nous

Pour tous renseignements, n'hésitez pas à nous contacter via le formulaire.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search