In Non classifié(e)

Le week-end dernier s’est déroulée la quatrième et célèbre manche du Championnat d’Europe de Rallycross, au circuit de Lohéac, en France. C’est devant une foule de plus de 80 000 fans excités, que G-FORS a présenté ses Clio R.S. RX. La manche française a été l’occasion pour le pilote finlandais, Jere Kalliokoski, de participer à sa toute première finale pour cette saison 2018.

Le vendredi les pilotes G-FORS ont pu profiter de la traditionnelle parade de Lohéac RX pour rencontrer les fans français venus en masse et s’octroyer un bain de foule à bord des fameuses  « Legend cars », avant de s’élancer sur la piste avec les Clio R.S. RX pour les essais libres, piste totalement inconnue pour ses toutes nouvelles supercars encore en développement.

Le samedi matin, Jean-Baptiste Dubourg et Jere Kalliokoski ont donné un bon coup d’envoi en remportant tous deux leurs courses lors de la première qualification. Le jeune pilote de 20 ans a réalisé un bon départ qui lui a permis de se positionner second, dans les roues de son concurrent, dont il a récupéré la première place quand ce dernier est entré dans le tour joker. Le pilote français, Jean-Baptiste, s’est engagé dans le joker dès le premier tour, une excellente stratégie qui lui a permis de remonter ses concurrents tours après tours quand ses derniers ont effectués leur joker.
Lors de la deuxième qualification, Jean-Baptiste au milieu d’un départ musclé avec les 4 autres meilleurs pilotes de la Q1, a réussi à se positionner à la troisième place du peloton, puis est ressorti quatrième du joker, obtenant ainsi la 8ème place de la Q2 et la 5ème place du classement général à la fin de ce premier jour. Jere Kalliokoski, déterminé à améliorer son temps, a mis en pratique les conseils de notre directeur technique, Stephane Orré, qui en plus des améliorations sur la voiture, lui ont permis de remporter la 3ème place de la Q2 et de se classer 6ème à l’issue de la première journée de course du meeting.

C’est sous un soleil aussi chaud que l’atmosphère parmi le public que les courses du dimanche se sont déroulées. Lors de la troisième qualification Jean-Baptiste, qui est parti depuis le milieu de la grille, a été pris dans le traffic du départ, et, est ressorti à la troisième place du joker. Ce n’est seulement que dans le dernier tour qu’il a pu revenir à la deuxième position. Toutefois le pilote G-FORS signe le 6ème temps de la troisième manche.
Le jeune pilote finlandais a fait preuve d’une incroyable tactique dans sa Q3 en se faufilant à l’intérieur au niveau du premier virage, ce qui lui a permis d’éviter les contacts de ses concurrents et de suivre Cyril Raymond à la trace. Imposant un rythme soutenu, Jere a foncé dans le joker sans perdre de temps et a conservé sa deuxième place jusqu’au drapeau à damier, signant une de ses plus belles performances de la saison en remportant le deuxième meilleur temps de cette manche qualificative.

Lors de la quatrième et dernière qualification, Dubourg n’a malheureusement pas eu de chance. JB, qui s’est élancé depuis la pole position, était sur le point de virer en tête au premier virage, quand un coup à l’arrière gauche de la voiture a fait partir la Clio R.S. RX en tête à queue jusque dans le bac à graviers, d’où il n’a pas pu ressortir. Cet accrochage aura fait perdre quelques précieuses places pour les demi-finales au pilote français qui s’est donc classé 11ème du classement intermédiaire.
Kalliokoski a sécurisé sa place en demi-finale en terminant à la 11ème place de la Q4. Grâce à ses bonnes performances tout au long du week-end, Jere a obtenu la 4ème position du classement intermédiaire et s’est donc assuré une place en première ligne pour les demi-finales.

Jean-Baptiste Dubourg a affronté Cyril Raymond, Reinis Nitiss, Anton Marklund, Magda Andersson et Ulrik Linnemann dans la première demi-finale. Le pilote français a manqué son départ depuis l’extérieur de la troisième ligne en raison d’un problème technique et aura roulé au ralenti tout le long de la course, le privant alors d’une place en finale et d’un possible podium.
Dans la deuxième demi-finale, Jere s’est retrouvé face à Krisztian Szabo, Mario Barbosa, Thomas Bryntesson, René Munnich et Tamas Karai. Le pilote G-FORS a continué sur sa lancée du week-end avec un bon rythme et franchi la ligne d’arrivée 2ème, à une centième de second de Szabo.

Pour conclure cette quatrième épreuve européenne à Lohéac, Jere a affronté Cyril Raymond, Krisztian Szabo, Reinis Nitiss, Anton Marklund et Thomas Bryntesson pour sa toute première  finale de la saison. Le pilote G-FORS s’est élancé depuis l’extérieur de la deuxième ligne et s’est positionné quatrième devant Bryntesson au niveau du virage 6. Jere s’est retrouvé ralenti par Nitiss qui avait un problème technique, mais il l’a rapidement doublé avant d’entamer le deuxième tour, Bryntesson, au même moment en a profité pour passer les deux pilotes par l’intérieur. Jere s’est engouffré à pleine vitesse dans le joker au tour 3 et a conservé sa position à la sortie. Le pilote finlandais a donc conclu la manche française par une très belle cinquième place, signant sa plus belle performance de la saison.

Jean-Baptiste Dubourg a commenté : « Le samedi était une journée plutôt positive et correcte avec une première bonne manche – gros départ et belle bataille avec Cyril Raymond. En remportant cette série, j’ai pu me classer P4. Malgré tout j’avais un petit manque de confiance en la voiture qui ne me permettait pas d’attaquer plus. En Q2, c’était à nouveau une belle bataille avec les meilleurs de la Q1. Un peu moins de réussite en raison de quelques petites erreurs, car j’ai peut-être poussé un peu trop les limites de la voiture, mais comme d’habitude l’équipe a fait du très bon boulot et je me suis classé 5ème à la fin du premier jour.
La deuxième journée m’a moins sourit sur le plan de la performance, même si on était encore présent en Q3. En Q4, il y a eu un incident de course qui m’a sorti au premier virage et qui m’a malheureusement relayé à la 11ème place juste avant les demi-finales, où j’ai payé les conséquences de la Q4 – un problème technique est survenu et m’a empêché de participer à la finale. Je retiens tout de même les bonnes performances et la progression, nous étions rapide. Je suis forcément déçu car j’aurais aimé briller devant notre public français mais ça fait partie du jeu. »

Jere Kalliokoski a ajouté : « Le circuit était un peu glissant en Q1, mais tours après tours la piste s’est améliorée. J’étais content d’avoir remporté ma course mais je savais que je pouvais améliorer mon temps. Nous avons fait des changements sur la Clio, et j’ai écouté les conseils de Stéphane pour mieux négocier les virages. En Q2, j’ai effectué un bon départ et j’étais super confiant au volant de la Clio, ce qui m’a valu le 3ème temps. Le premier jour était productif avec l’équipe et en plus je me suis classé 6ème au général. Le dimanche j’ai bien démarré la journée avec une superbe Q3 puisque je me suis classé 2ème, ce qui m’a permis d’être 4ème au général. Je savais que je serais en demi-finale donc je n’ai pas pris de risque en Q4, où j’ai terminé 11ème, ce qui m’a permis de conserver ma 4ème place au général. La demi-finale s’est bien passé, j’ai terminé second ce qui m’a permis de partir depuis la deuxième ligne pour la finale. Lors de la finale j’ai un peu trop forcé et je n’ai pas l’impression d’avoir fait de mon mieux. Je suis quand même super content pour week-end, et je vais garder cette motivation pour la Lettonie dans deux semaines.

Atte Varsta, manager de l’équipe, a conclu : « C’est toujours un plaisir de venir à Lohéac, c’est un circuit légendaire et en plus c’est la course à domicile de l’équipe. Les fans étaient vraiment enthousiastes. Les pilotes ont réalisé de belles performances et je suis particulièrement content de la conduite de Jere. Il était vraiment à l’aise ce week-end dans la Clio R.S. RX et il a montré un bon rythme. Jere a très bien conduit pendant les qualifications et s’est classé 4ème au général. Lors de la finale, il n’avait pas tout à fait le même rythme mais il a tout de même réalisé un super week-end. JB s’est un peu battu avec les réglages de la voiture, et l’accident de la Q4 était à  l’origine du problème technique de la demi-finale, ce qui l’a empêché de participer à la finale. Maintenant nous nous concentrons sur la Lettonie dans deux semaines pour finir avec le meilleur résultat possible. »

 

 

 

Contact Us / Contactez-nous

Start typing and press Enter to search